Ce matin j’ai peur.

Depuis que je me suis levé ce matin, j’ai peur. Une peur qui rend les tâches les plus simples quasi impossibles tellement elle hante mon esprit. Ce n’est pas pour moi que j’ai peur, Frank the Tank, Tigerblood, amène là ta gang, insérez ici un cliché du (relativement) jeune homme qui se croit invincible. J’ai peur pour ma mère, j’ai peur pour mon père (listés ici en ordre alphabétique, pas de chicane vous deux!).

Je suis le plus jeune de ma famille et j’ai déjà 30 ans, donc vous n’avez pas besoin d’être des génies de mathématiques pour comprendre qu’ils ne sont plus aussi en forme qu’ils l’ont déjà été. Mes parents ont toujours été parmi les contestataires de ce monde. J’ai participé à ma première manifestation avant même de pouvoir marcher! Pourtant, ils n’ont jamais fait partie des casseurs. Du moins pas depuis mon vivant. Après tout, je ne prétends pas tout savoir de leur vie. Mes parents sont de ces naïfs qui pensent que le système peut fonctionner si on y met du sien, de ceux qui se disent que nous avons le pouvoir de changer les choses qui vont mal. Ils sont donc très régulièrement présents dans des manifestations de toutes sortes. Ils refusent de se taire et c’est une des nombreuses raisons pour lesquelles je les aime.

 

J’ai peur que la police leur fasse du mal.

 

C’est un non-sens total et complet. Mes parents sont tout ce qu’il y a de plus pacifiques, ils ne feraient pas de mal à une mouche. Pourtant, après avoir vu les images et entendu les reportages à propos de la manifestation d’hier, c’est la seule chose à laquelle je suis capable de penser. Le même scénario se répète sans cesse dans ma tête, mes parents décident d’aller à une autre manifestation, ils veulent soutenir la jeunesse et faire entendre leur voix au gouvernement. Ils vont marcher dans la rue comme ils l’ont fait des dizaines, voire des centaines de fois auparavant, mais cette fois-ci c’est différent. Cette fois-ci au bout de quelque temps la police décide que ça suffit et sans avertissement quelconque elle prend la foule d’assaut et mes parents sont en plein centre. C’est là que ma vision s’embrouille, je vois des gens qui courent dans tous les sens en panique et mes parents qui cherchent à trouver un endroit où ils pourraient être en sécurité. Mais j’ai peur qu’ils ne soient pas capables de le trouver.

Pour la première fois de ma vie, j’ai peur pour mes parents à la simple pensée qu’ils tentent de se faire entendre comme ils l’ont si souvent fait. Je me sens choyé de ne pas avoir d’enfant en âge de manifester, en fait de ne pas avoir d’enfant du tout. Si cette peur me hante pour mes parents je n’ose pas penser ce que ce serait pour mes enfants. J’ai une petite pensée pour les parents de ceux qui sont dans la rue et encore une fois, j’ai peur. Si les forces de l’ordre voulaient réellement faire régner l’ordre, ils tenteraient de faire disperser ceux qui ne sont pas là pour faire de la casse avant de charger la foule. Je n’arrive pas à comprendre comment attaquer un rassemblement de gens très majoritairement pacifiques peut sembler être une réponse adéquate au peu de grabuge qu’il y a eu. Mais avant tout ça, j’ai peur pour ma mère et mon père.

J’implore donc ici les forces de l’ordre de tout le Québec de ne pas tomber dans la facilité et de ne pas assumer que toute personne qui manifeste est leur ennemi, est un fauteur de trouble. Je les implore de faire l’effort du discernement. Je les implore de m’aider à arrêter d’avoir peur.

Une réflexion au sujet de « Ce matin j’ai peur. »

  1. La violence et la répression n’engendrent rien de bon…
    À quelle époque vivons-nous ? Au Québec en 2012 ?
    Tolérance, respect, liberté d’expression, humanité….? Qu’êtes-vous devenus ?
    Qui sont ces incapables qui nous gouvernent, qui ne savent pas écouter et qui n’hésitent pas à bailloner ceux qui souhaitent tout simplement s’exprimer.
    Il serait temps que ça change!

Répondre à Annie Reliant Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>